Last Hope

Et si la mort n'était que le commencement...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Lucy P.O'Connell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 5
Date d'inscription : 26/01/2013

Carte d'identité
Rang: A
Pouvoir & Don:
Inventaire:

MessageSujet: Lucy P.O'Connell Dim 25 Aoû - 17:22



Qui s'y frotte s'y piquera...





Carte d'Identité

Pseudo : Lucy Phoenix O'Connell
Âge : 18 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Groupe : SUNRISE
Classe : Mage
Level : Rang A, Level 51

Contrôle du sang : Elle est capable de contrôler sa circulation sanguine, par exemple lorsqu’elle est blessée, elle peut accélérer le processus de cicatrisation et ainsi stopper une hémorragie. Pour ce qui est de l'offensive, elle se sert des blessures qui lui sont infligés pour contrôler son sang à l’extérieur de son organisme. Elle peut ainsi le remanier pour lui donner une forme et frapper violemment ces ennemies avec. Durant ce laps de temps, elle ne perd pas de sang, du moins pas par celle dont elle utilise la lésion. Une fois le combat terminé, son corps réintègre son sang qui repasse par la blessure avant de se refermer.
Niveau de maîtrise : Elle a une bonne maîtrise de son pouvoir, néanmoins, celui-ci l'affaiblit physiquement à la fin de son utilisation. Il faut dire que contrôler tout son flux sanguin sans commettre d'erreur demande énormément d'attention.
Capacité physique : Lucy est une fille très sportive, il faut dire qu'elle a l'habitude de se déplacer avec une armure et de manier des épées magiques pour se battre. Cela ne l'empêche pas de pouvoir se déplacer en silence et rapidement. Ne la sous-estimer pas, elle s'est très bien se battre au corps à corps.

Don naturel :
Détection de mensonges
Régénération cellulaire

Physique

5 lignes minimums : On vous dira que Lucy a été gâtée par la nature, une belle jeune fille qui ne s’oublie pas facilement une fois qu'on a croisé son chemin. La première chose que distingueront les passants est sa longue chevelure rousse descendant jusqu'au bas de ces fesses. En la détaillant de plus près, on peut distinguer des mèches encadrants son doux visage de porcelaine. Si vous la regarder de face, vous pourrez croiser ces grands yeux de couleurs orangés faisant pensé à un couché de soleil. Des traits fins et délicats donnant l'impression que la demoiselle est fragile, gare aux apparences ! Ou vous vous en mordrez les doigts. Sa peau n'est pas blanche comme la neige, mais légèrement rosé. Quand Lucy rougit, il faudrait vraiment être aveugle pour ne pas le remarquer sur ces jolies pommettes.
Elle n'est ni trop grande, ni trop petite avec ces 1m65. De corpulence svelte, malgré toutes les pâtisseries qu'elle se fait un plaisir de dévorer, elle ne prend pas un gramme ou peut être es-ce dût à son activité physique lors de ces divers missions. Que dire de plus, elle a une poitrine assez discrète avec un bonnet B, un ventre plat et de longues et fines jambes. L’emblème de sa guilde est de couleur orange et se trouve sur sa hanche du coté droit.

Pour ces tenues, elle s'en tient à des vêtements pratiques qui ne la gêneront pas pour ces missions. Le plus souvent, elle porte une veste longue blanche avec des motifs de couleur rouge couvrant le haut de son corps, une armure légère en acier par-dessus couvrant sa poitrine, une jupe rouge foncé courtes dissimulant ces parties intimes. Et pour finir, elle porte des bottes blanches avec des motifs rouges remontant jusqu'au haut de ces cuisses. Pour les jours de détentes, elle opte pour des robes en général.
Caractère

5 lignes minimums : Il faut savoir que c'est une petite assez enjouée et qui aime croquer la vie a pleine dent, enfin c'est le cas depuis qu'elle a atterris ici, avant c'était plutôt le contraire. Douce et gentille, elle aime venir en aide à ceux qui en ont besoin avec ou sans récompense à la clé, il faut bien se montrer un tant soit peu généreux. Lucy est un peu naïve sur les bords dans ce cadre de figure là. En revanche, malgré les apparences, elle sait se montrer très perspicaces et analyse toujours les choses de façon méthodiques. Si vous ne montrez aucun signe de nervosité ou d'animosité à son égard, elle ne se préoccupera pas plus de vous que ça, elle se contentera de vous saluer avec un grand sourire avant de poursuivre sa route. Ne supportant pas l'injustice, elle a tendance à monter sur ces grands chevaux, il est alors très difficile de la calmer. Mieux vaut ne pas croiser sa route en ces circonstances. Tant que vous restez dans le droit chemin, vous n'aurez rien à craindre d'elle, en revanche si vous êtes loin d'être blanc, restez loin d'elle.

Malgré ces apparences de fille de sage, souriante et calme, Lucy a un fort caractère. Si vous l'agacer de trop, elle est capable d'hausser le ton et d'en venir aux mains dans le pire des cas. Elle sait parfaitement s'imposer et ne se laisse en aucun cas impressionner.

Votre histoire

10 lignes minimums : Il faut vraiment que je parle de la moi d’avant ? Et bien qu’il en soit ainsi. Commençons par le début, ma naissance. Rien d’extraordinaire, je suis née un 23 Octobre à Londres,  en automne, durant la période où tous les paysages sont teints de plusieurs tons orangés. Fille ainée de d’une prestigieuse famille pleine aux aces, j’étais destiné à reprendre  l’entreprise familiale, chose qui ne m’intéressait absolument pas. Elevé telle une princesse, tous mes désirs m’étaient accordés, mais pas la liberté. Ce à quoi j’aspirais le plus en fait. Cette vie était d’une tristesse, rien que de me rappeler me donne envie de pleurer.

Autrefois, j’étais naïve, pure et tous ce que je souhaitais, c’était me montrer à la hauteur des espoirs qu’on plaçait en moi. Du coup, j’obéissais sans poser de questions. C’était normal et rien de plus selon mes croyances, je me devais d’obéir à mes parents. J’étais une idiote pas vraie ? Je suis sûre que vous le pensez en me lisant, même si vous n’osez  pas me le dire en face. Pourquoi ? Après tout ce n’est que la stricte vérité.

Complimenté de toute part par ma famille, les convives, je ne voyais pas que toutes ces personnes cherché à s’attirer mes faveurs sachant que je serais la prochaine personne a hérité de la colossal fortune des Phœnix O’Connell. Je ne voyais pas non plus, la jalousie de mes deux jeunes sœurs qui grandissait à mon égard. Enfin, j’y étais indifférente, elles étaient invivables avec moi, je n’en ai jamais cherché la raison. Mais une chose est sûre, je ne les appréciais pas du tout, alors que le même sang coulaient dans nos veines. Alors, je me contentais de les éviter et de les ignorer. C’est fou ce qu’on peut faire par jalousie. Elle vous ronge de l’intérieur petit à petit, jusqu’à vous consumez et vous faire commettre les actes les plus abominables qui soit.

Quelques années plus tard, je devais avoir 14 ans. J’acquis plus de liberté avec les cours dans des écoles privées me permettant de rencontré d’autres personnes de mon âges. En les côtoyant, je me rendis compte de bien des choses. Notamment que la vie que je menais depuis mon plus jeune âge n’était pas vraiment normal. Je pensais qu’il était important de répondre aux attentes de mes parents et que les voir heureux suffirait à me rendre heureuse, mais après avoir vu le mode de vie des autres, je me suis dit que j’aspirais à tout autre chose...
Ainsi commença ma période de fille rebelle, enfin, c’est le critère qu’employa mes parents pour ce rassurer, en se disant que c’était de mon âge et que cela me passerais bientôt. Il pouvait bien toujours espérer, je n’étais plus dupe et il était hors de question que je redevienne la gentille fille docile et obéissante. Je pris de plus en plus de liberté, sortant avec mes amis, rentrant le soir à des heures pas possibles. Mes relations avec ma famille se sont alors effrités, j’étais  loin de me douter que cela signerais ma déchéance.

Fatigué de toute ces disputes incessantes, je finie par fuguer, apprenant la dure loi de la vie dans les rues. Je me fis rapidement entraîné dans un cercle vicieux emplit de violence. J’appris à me battre, j’envoyais plusieurs personnes à l’hôpital, manquant d’en achever quelques-uns au passage.  Bref, la routine, ils m’avaient cherché des noises, j’ai répondu aux provocations et ça c’est terminé en bagarre. J’ai été arrêté et malheureusement mon passé me rattrapa bien vite. Ramené de force à mon ancien domicile, on m’y consigna, jusqu’à la date du jour fatidique. Une année s’était écoulée depuis, j’allais sur ma quinzième année, celle qui allait être la dernière. C’était le premier janvier, tout le monde se souhaitait la bonne année. Comme d’habitude, j’étais enfermée dans ma chambre, le regard perdu dans le vide, j’observais cette pellicule blanche qui avait tout recouvert à l’extérieur. Une servante entra avec un plateau à la main et le déposa à mes coté avant de repartir en silence. Mon dernier repas, je le savais, mais je n’avais pas l’intention de m’y soustraire. Après une seule bouchée, je fus prise de violent spasme avant de m’écrouler au sol. Douleur, manque d’aire et le tout s’intensifiait de minutes en minutes. Du poison, s’était donc enfin la fin pour moi. Je savais qui me l’avais destiné et je remerciais intérieurement la personne à l’origine de cet attentat. Mon souhait allait enfin être réalisé, après un an de captivité j’allais enfin être libre. Une douce lumière m’enveloppa avant de sombrer dans l’inconscience. La mort me tendait les bras…
Réveillé par la morsure du froid, je pensais être morte quand j’ouvris à nouveau les yeux. Il faisait sombre, un halo de lumière venant du dessus me fit plisser les yeux. J’étais allongé à même le sol dans un liquide froid, de l’eau. Le corps endoloris, je me redressai péniblement avant de me rendre compte que je me trouvais ni plus ni moins à l’intérieur d’un vieux puits. Le comble du comble, je ne comprenais décidément plus rien. J’étais sensé être morte ? Alors pourquoi ressentais-je la douleur ? Il n’y avait qu’une explication, j’étais toujours en vie et pensant que j’étais morte le coupable  s’est débarrassé de mon corps en le jetant dans un puits. Heureuse d’avoir trouvé une explication qui était plutôt loufoque, je me mis au travail. Après une bonne demi-heure à escalader les parois rocheuses, je fini par enfin atteindre la sortit du puits. Ce fut le second choque, où es-ce que j’avais atterris ? Au bord d’une plage et à l’entrée d’une forêt luxuriante, voilà ou j’étais. Je délirais éveillé ma parole !

Ne sachant ni où j’étais, ni si j’étais morte ou vivante, je partis en quête de réponse. Une année s’écoula, j’avais 15 ans et demi. Durant mon voyage, j’avais appris que j’étais au Royaume d’Esperia, que je possédais un don rare, bref, s’était la quatrième dimension. L’important pour moi est que j’étais libre et que je pouvais désormais suivre mon propre chemin, sans qu’un membre de ma famille vienne s’interposer. Je suis bien heureuse d’avoir avalé ce poison ce jour-là !

Cette même année, je décidais de rejoindre les rangs de la guilde Sunrise pour mettre mes compétences aux services de la nation. C’est de loin la meilleure décision que j’ai prise. J’y ai rencontré des gens merveilleux qui se souciaient les uns des autres, j’ai vécu des aventures palpitantes et cela ne risque pas de s’arrêter de sitôt. Ici, je sens que je suis enfin moi-même.

Je m’appelle Lucy P.O’Connell, vous pouvez m’appeler Lu si vous préférer et ceci est mon histoire…


Derrière votre écran

Prénom ou Pseudo : Lucy
Comment êtes-vous arrivez ici ? : J'en suis la fondatrice.=P
Vos impressions & améliorations a apportées ? A vous de me le dire.^^
Mot de passe : [OK By l'Ombre du monde]
© FICHE CRÉÉE PAR REIRA DE LIBRE GRAPH'

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lasthope.forumactif.com

Lucy P.O'Connell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» LUCY WEASLEY ▲ victory needs sacrifice.
» Lucy Green & Lyse-Marie Chartreaux
» Lucy Testarossa [Terminée] (dernieres retouches)
» Lucy Weasley [ACCEPTEE] ~> Poufsouffle (5e année)
» La chronique effrayante de Lucy ~
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Last Hope :: Deuxième acte : "L'Arrivée" :: Nouveaux Arrivants :: Validé-